Banniere EFENA
Accueil Plan du site Forum - Laissez-nous un message ! Espace membres

Stage embarqué EAV

Durant leur première année à la Marineschule, les élèves-officiers allemands - et par conséquent les EFENA - prennent part à deux embarquements de six semaines chacun. Le premier, avant Noël, a lieu à bord du voilier école Gorch Fock tandis que le second se déroule au printemps de l'année suivante sur un bâtiment gris de la flotte, généralement une frégate ou un ravitailleur. Ce dernier embarquement a pour nom Einsatz- und Ausbildungsverband (EAV). Les ambitions de ces deux stages sont différentes: si le Groch Fock se voulait porteur dans le domaine de la camaraderie, du travail d'équipe et de l'entraide, l'EAV a pour but de montrer aux jeunes recrues la vie à bord d'un "vrai" bâtiment de guerre, armé et conçu pour le combat.

La division en trois tours du Gorch Fock reste cependant inchangée, de façon à conserver un nombre de cadets à bord suffisamment faible pour un bon apprentissage (une vingtaine à bord des frégates et une quarantaine à bord des ravitailleurs, dont la taille les rend propices à une formation de plus grande échelle). Les élèves sont ensuite répartis entre les différents tours de garde, puis entre les différents services qui leur seront montrés: la passerelle, les machines et le central opérations. Deux semaines sont ainsi consacrées à la découverte de chaque service.

À la passerelle, ils prendront part à la navigation, tiendront la barre ou encore occuperont le poste de veilleur. De son côté, le service machine propose aux officiers-élèves un apprentissage des diverses installations du bord (des toilettes à l'approvisionnement en eau), apprentissage théorique mais également pratique puisqu'à chaque tour de ronde participent un ou plusieurs cadets. Dans le central opérations (l'OPZ), le poste de la SMG est généralement confié aux recrues : il leur faut alors identifier les navires neutres ou amis à l'aide de la caméra associée et s'assurer qu'aucun bâtiment suspect, vedette rapide par exemple, ne s'approche du navire (auquel cas une alarme s'impose).

Les officiers-élèves sont par ailleurs intégrés en temps que membres de l'équipage, sans privilèges particuliers, et font partie intégrante de la vie du bord. Travaux d'entretien, peinture, ménage, ... ne leur sont donc pas épargnés.

Cet embarquement leur permet également de se familiariser avec les différentes possibilités qui leur seront proposées dans leur carrière future et les différentes voies qui leur seront ouvertes à la fin de leur études. Les EFENA ne sont certes pas destinés à servir à bord d'une unité allemande - même s'il existe toujours la possibilité de servir en tant qu'officier d'échange outre-Rhin; toutefois, l'expérience qu'il y acquièrent dans le domaine de la connaissance maritime et technique leur sera des plus utiles à leur retour en France.

Les parcours d'EAV sont en effet choisis pour leur intérêt dans le cadre de la formation des élèves-officiers: Participations à des exercices OTAN ou rencontres avec des bâtiments étrangers y sont monnaie courante.

Article du 15/06/2009 par J.Chastellier - Dernière mise à jour le 13/09/2009
suivant
retour