Banniere EFENA
Accueil Plan du site Forum - Laissez-nous un message ! Espace membres

Le retour à la Baille

Une fois le diplôme du Master imprimé, la soutenance faite, une page se tourne.

L'obtention du diplôme d'ingénieur se traduit par la fin de notre formation en Allemagne. C'est la fin d'une belle aventure. Une nouvelle nous attend en France, à l'École Navale. Il s'agit de mettre de côté ses habitudes d' "Allemand" pour se replonger dans un monde franco-français et découvrir sa nouvelle promotion. Mais le défi ne s'arrête pas là, il faut aussi valider sa formation chef de quart avant de pouvoir embarquer sur la Jeanne d'Arc.

Selon la date de retour en France, plusieurs possibilités s'offrent alors à nous afin de rattraper les différents cours nécessaires à l'obtention du certificat chef de quart – norme STCW 95. La première est un rattachement provisoire au cours OSC/L. Cela permet de suivre une formation chef de quart quasi complète jusqu'en juin, période agrémentée de plusieurs embarquements sur Bâtiment-École. Cette formation offre l'avantage d'un apprentissage réparti sur plusieurs mois, impliquant moins de stress et davantage d'embarquements. L'intégration d'une promotion d'OSC permet d'élargir ses connaissances et contacts, toujours utiles pendant sa carrière. Venant d'horizons très différents, l'enrichissement est indéniable. Suite à cette formation, nous rejoignons alors la promotion EN pour suivre l'UV Navire à St-Mandrier pendant cinq semaines, entrecoupées d'une semaine de préparation au défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées.

En cas de retour tardif (mai-juin), une formation à la carte est proposée. Elle ne permet pas d'être rattachée à une formation chef de quart en cours. Dans le calme de la fin de l'année, les instructeurs de navigation et de manœuvre sont généralement plus libres et peuvent ainsi dispenser des cours particuliers. C'est donc un grand luxe d'avoir ses professeurs et d'avancer à son rythme. L'objectif n'en demeure pas moins important. C'est à nous de nous organiser pour valider un maximum d'UV de la norme STCW qui régit la formation chef de quart et de valider ces fameux "Quiz" de l'École Navale. L'autonomie acquise en Allemagne est très appréciée à L'École Navale. Le temps n'étant pas compressible, le nombre d'embarquements est forcément moins important. L'expérience du quart et le sens marin en pâtissent donc. En tant qu'électron libre à l'École Navale vous croiserez tous les types de formations : OSC, VOA, X, … et pourrez là aussi rencontrer du monde de cursus bien différents.

Après les permissions du mois d'août, toute la promotion se rassemble pour suivre les cours théoriques de sécurité nécessaire à la QF pendant deux semaines. Ensuite, s'enchainent la formation pratique en tant que DDL ou DDI à l'École Navale et au CFPES de Brest, des corvettes sur BE, ainsi que le stage de directeur de tir. Après cette longue formation, les permissions de la Toussaint sont les bienvenues avant l'embarquement sur la Jeanne d'Arc, mais ceci est une autre histoire…

Nous savons tous que la formation à l'École Navale va évoluer et que seule la promotion EFENA 2004 aura encore le privilège d'embarquer sur la Jeanne d'Arc. Le calendrier sera donc différent, mais l'impératif de rattraper la formation chef de quart sera toujours d'actualité.

Article du 23/11/2008 par T.Duquesne et A.Roberto - Dernière mise à jour le 27/11/2008